This mail I sent to you also a year ago. Colouring done by me!

Haïti et le Covid –19. J u i n 2 0 2 0

Le pourpier (koupye) – Portulaca oleracea – est un légume assez courant dans le pays et trouvé à prix très abordable. Au vu de ses propriétés, dans ce combat mené contre le Covid-19, il pourrait aider de différentes manières et à différents étapes. D’abord, il a un bon contenu en fer ce qui favorise le renouvellement des globules rouges dont la principale fonction est de transporter l’oxygène vers les organes. Il est riche en plusieurs vitamines (A, B, C, E) et en acides gras de type oméga 3 (39); ces derniers ont un effet anticoagulant et ont démontré un effet bénéfique dans le syndrome de détresse respiratoire. Le pourpier renferme aussi de la mélatonine à action immuno-modulatrice et anti-inflammatoire. En expérimentation animale, une étude datant de 2017 a indiqué les effets anti-inflammatoires et immuno-modulateurs d’extraits de pourpier dans les cas d’inflammations pulmonaires (13). En 2019, une autre étude publiée dans la revue ‘’Molécules’’ a montré, toujours en expérimentation animale, qu’un extrait de pourpier a réduit significativement l’œdème pulmonaire lié aux maladies inflammatoires des poumons. Chez des animaux diabétiques, un extrait de pourpier a aussi réduit l’inflammation des vaisseaux sanguins et prévenu les complications vasculaires dues à un disfonctionnement du tissu endothélial (17). Des effets immuno-modulateurs ont aussi été mis en évidence pour des inflammations concernant des organes du système digestif (41). Selon une étude, la consommation de pourpier aiderait également à lutter contre le manque d’oxygène dû à l’altitude (36). Rappelons ici que plusieurs cliniciens ont récemment comparé certains symptômes du Covid-19 à ce qui est observé en altitude. Un extrait de la plante a augmenté le taux de survie d’animaux ayant un apport insuffisant en oxygène par stimulation Haïti et le Covid –19. Des outils pour comprendre et agir des enzymes-clefs de la glycolyse. Les dommages faits au tissu nerveux par manque d’oxygène ont aussi été réduits par un extrait de la plante (42). De l’ensemble de ces études, il peut être relevé que les extraits de pourpier ont eu une action protectrice de différents types de tissus, notamment au niveau des poumons, du système digestif, des nerfs et des vaisseaux sanguins. Si on considère les propriétés du pourpier en lien avec sa capacité de pallier le manque d’oxygène, de favoriser le fonctionnement des vaisseaux sanguins, de protéger différents types de tissus et d’agir en modulant la réaction immunitaire, consommer cette plante en prévention du Covid-19 ou après avoir été testé positif semble être un bon geste à poser. On peut utiliser la plante en thé (2 petites branches avec leurs feuilles à faire bouillir) ou en légumes.